L'îlot de La Boisselle

Vestige unique des combats de la Première Guerre mondiale

Préservé depuis 1916, le terrain dit de « l'îlot », situé sur la commune de La Boisselle, dans le département de la Somme, porte toujours les traces des combats qui eurent lieu lors la Première Guerre mondiale.

Les soldats français qui furent affectés dans ce secteur du front le surnommèrent l'îlot. Les troupes allemandes lui donnèrent le nom de « Granathof », tandis que les Britanniques le baptisèrent le « Glory Hole ».

Ce terrain fut le théâtre de nombreuses offensives, ainsi que d'une intense guerre des mines dont la dizaine de cratères, toujours visibles aujourd'hui, témoignent de la férocité des combats qui s'y déroulèrent. Plusieurs centaines de soldats y perdirent la vie. Certains, dont les corps ne furent jamais retrouvés, y reposent encore.

En hommage à ceux tombés au champ d'honneur, l'association des Amis de l'îlot souhaite préserver et valoriser ce patrimoine unique de la Première Guerre mondiale. Elle veut ainsi en faire une terre de mémoire pour les générations futures.

« On ne saurait se faire une idée de ce qu'était alors l'îlot de La Boisselle : un enfer, disaient les occupants ; dans un domaine plus matériel, un chaos indescriptible de pierres, de bois, de briques, d'objets de toutes sortes… On n'y circulait qu'à quatre pattes, mais nos hommes y vivaient, y luttaient, s'y cramponnaient. »

— Commandant Thomas, Compagnie du génie 11/4